Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voix Africaine

Voix Africaine

Le Griot des Etats Unis d'Afrique

Les cuisinières solaires en Afrique : une expérience au SENEGAL

Les cuisinières solaires en Afrique : une expérience au SENEGAL

SENEGAL: Cuire les aliments sans feu grâce aux rayons du soleil semblait il y a peu dans les campagnes sénégalaises une prouesse de puissant sorcier. Lorsque Abdoulaye Touré, directeur d’école dans la région rurale de Matam, décide de monter sa première cuisinière solaire, tout le monde le prend pour un fou. Treize ans plus tard, il est détaché par le président de la République pour vulgariser son invention. 250 modèles sont actuellement en service dans le pays. D’expérimentations en démonstrations, il a amélioré son prototype pour le rendre pratique et performant. Il peut désormais cuire n’importe quel plat en moins de deux heures et reste plus de trois fois moins cher qu’un four classique.

C’est un four qui capte les rayons solaires pour les transformer en chaleur. Il s’agit de concentrer les rayons dans une caisse en aluminium, le foyer, logée dans une autre caisse plus grande et isolée avec des éléments séchés, résidus de coton, de paille ou de coques de menuiserie, pour que l’enveloppe externe ne chauffe pas. Un couvercle en double vitrage au dessus du foyer capte une première fois les rayons du soleil. Et un réflecteur - un panneau recouvert de papier argenté- capte une seconde fois le soleil pour rendre le four plus performant. Nous sommes passés d’une température de 110° à une température de 180°. Les derniers modèles montent même au-delà des 200°. Il s’agit à chaque fois d’améliorations techniques.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mbaye Dieng 12/07/2015 12:18

Je me renseignerai si ça se fait toujours ou pas et je vous tiendrai informé

Voix Africaine 12/07/2015 13:20

Merci, Mbaye Dieng .

Giordani M-Christine 12/07/2015 11:41

Comme avantage, je peux ajouter que la cuisinière est à la hauteur des popotes traditionnelles, contre les paraboles qui sont bien trop hautes pour cuisiner (danger de renversement de marmite et brûlures graves).

Mbaye Dieng 12/07/2015 10:52

J'ai eu à faire l'expérience à Ndiganio village qui se situe après Mbour sur la route de Kaolack en l'an 2000. Une certaine Madame Bazin en collaboration avec les associations féminines l'avait mis en expérimentation et je l'avais trouvé formidable. J'ai été envoyé partir une ONG pour laquelle je travaillais accompagner deux stagiaires. L'un pour apprendre la fabrication et l'autre pour apprendre à l'utiliser.

Voix Africaine 12/07/2015 11:05

Merci Mbaye Dieng de votre commentaire. Est-ce que cela se fait toujours? Intéressée par le projet, pour reproduire au nord du SENEGAL, à AFRIKA MANDELA RANCH. Merci de votre réponse

Giordani M-Christine 12/07/2015 10:48

Grosse arnaque!
Ces cuisinières doivent être constamment tournées toutes les 20 minutes (rotation de la terre), et ne conviennent pas aux ménagères du rural !!

Voix Africaine 12/07/2015 13:26

Merci M Christine Giordani. Le procédé est effectivement très simple, comme vous le décrivez. Je pense qu'effectivement, c'est facile à faire plutôt que de l'acheter. Et ça peut être un plus à la cuisine traditionnelle; dans tous les cas, cela permet de brûler moins de bois. Merci de vos commentaires.

Giordani M-Christine 12/07/2015 11:36

Dommage qu'on ne puisse ajouter des photos, vous alliez mieux comprendre.
J'ai été invitée dans un campement au Burkina Faso, en février dernier, par un couple mixte (Bf: CH), qui veut inover les technologies de l'écologie...
Ils sont en train d'initier les femmes du secteur sur l'utilisation de ces cuisinières solaires, qui coûtent 50.000 francs cfa quand même!!
J'ai donc pu suivre toute la procédure, et manger ce qui a été cuit (sans apport d'huile)...
Mes observations:
Pour: - le fait qu'on puisse y placer 2 marmites côte à côte, donc gain de temps pour le repas complet
- ça fait office de four
- les aliments sont bien cuits (les temps de cuisson doivent s'apprendre)

Contre: - le poids de la cuisinière qu'il faut déplacer à 2
- le fait qu'on ne peut l'ouvrir pour remuer dans les marmites
- le prix excessif vu les matériaux (bois pour le caisson + vitre + papier alu + plaque en fer)
- le fait qu'il faut tourner constamment la cuisinière selon la rotation de la terre, toutes les 20
minutes, la femme rurale ne peut rester coincée sur cette activité!!

Proposition; - une plaque auto-rotative solaire ( j'ai vu un prototype), mais ça coûterait plus cher à l'achat
- Vitre coulissante par moitié (des demi-vitres), pour remuer dans la marmite
- Coût à revoir en choisissant des matériaux locaux économiques.

Voix Africaine 12/07/2015 10:50

Merci de votre commentaire. Vous pouvez expliquer plus? Cela éclairera tout le monde; merci!