Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voix Africaine

Voix Africaine

Le Griot des Etats Unis d'Afrique

Beer ou la porte du non retour... Ile de Gorée

Beer ou la porte du non retour... Ile de Gorée

Il faut se souvenir du passé pour mieux comprendre le présent: mon intention n'est pas de perpétuer des rancunes et encore moins la haine, mais bien de transmettre l'histoire aux générations futures.

BEER/ BIR

La Maison des Esclaves est un édifice historique situé sur l'île de BEER, tout près de Dakar au Sénégal. (appelée communément Ile de Gorée)

L'actuelle Maison des Esclaves daterait de l'année 1776. Elle est située dans la rue Saint-Germain, sur le côté est de l'île. Elle se trouve face au Musée de la Femme Henriette-Bathily.

Situés à trois kilomètres au large de Thior, sur la côte occidentale de l'Afrique, des orgues de basalte plongent dans l'océan sur un versant, face à Jandeer qui servait de magasin aux pêcheurs; ceux-ci pouvaient entreposer leurs pêches sans être taxés par les dirigeants de l'époque (colons).

En dépit des études historiques qui ont montré que la Maison des Esclaves n'a joué aucun rôle dans la traite des Noirs, elle reste un lieu qui revêt, pour beaucoup, une grande portée symbolique en tant qu'emblème de la traite négrière.

Beer ou la porte du non retour... Ile de Gorée

BEER EST UN ARBRE

BEER : Nom commun MARULA

NOM UNIVERSITAIRE SCLEROCARIA BIRREA

Il est à noter qu'au cours de la digestion des fruits du beer, ceux-ci procurent une certaine ivresse, et c'est pour cette raison que l'arbre fut complètement éradiqué de l'île: ceci pouvait distraire les jeunes pêcheurs qui se regroupaient sous l'arbre à palabres, à longueur de journée. (source Aline Diagne Mbor)

Notre histoire orale et traditionnelle raconte que le peuplement a été formé par la fusion de plusieurs groupes ethniques convertis à l'Islam depuis le XIème siècle, que les wolofs étaient un peuple de paysans, d’artisans, mais aussi de pêcheurs. On pourrait supposer que ce nouvel empire offrait une possibilité de vie meilleure et provoquerait ainsi une émigration des habitants de BEER vers les côtes du Continent, ce qui expliquerait la désertion de l'île et ce qui expliquera plus tard, l'achat de l'île par les Hollandais. ( Roi Biram)

Vers 1506, l'île fut appelée L'illha de Palmas puis Bezeguiche par les Portugais, dont un certain Dinis Diaz.

Beer ou la porte du non retour... Ile de Gorée

Vers 1627 les Hollandais prirent possession de l'ile qui offrait aux navigateurs une belle plage de sable, un refuge facilement défendable et une rade hospitalière à l'ancrage solide. D'où son nom la bonne rade . De là vient le nom actuel de l'île « Gorée » .Qui est la version francisée de l'expression hollandaise: Goede Reede .

Simple coïncidence:" libérer un esclave", en wolof, peut se dire « gorél jamm » mais n'a rien à voir avec le mot Gorée.

A l'aube du XXème siècle, des photographes ont survolé l'île pour nous apprendre par vue aérienne que la forme de l'île ressemble à un ventre: BIR, en wolof langue Nationale du Sénégal, veut justement dire "ventre".

Aujourd'hui Gorée reste une île à la population métisse. Malgré sa diversité, cette micro-société conserve une cohésion exemplaire.

On retrouve à Gorée cette acceptation du passé et de sa signification: la mémoire perdure à travers les débats qui continuent encore sur la place publique.

Beer ou la porte du non retour... Ile de Gorée

Par la porte du non retour, est passé Kunta Kinté, fils d'Omoro de la Gambie: celui-ci a été capturé un jour par des chasseurs d’esclaves, alors qu'il allait couper du bois pour fabriquer un tambour

La porte du voyage sans retour, Aaisha SYLLA

La porte du voyage sans retour, Aaisha SYLLA

Kunta est fait prisonnier, envoyé sur un navire en Amérique où il deviendra l'esclave d'un autre être humain. Jamais, il n'a abandonné le désir de retrouver sa liberté et son pays; aussi tente-t-il quatre fois, vainement, de rentrer en Afrique. Malheureusement son maître l'amputa d'une jambe, il ne put jamais rejoindre sa terre natale, Gambie Bolongo, le fleuve Gambie.

Beer ou la porte du non retour... Ile de Gorée

Symétrie des destins: Jadis, Kunta Kinté esclave qui voulait tant retrouver son pays, et aujourd’hui, de jeunes Africains qui s'aventurent dans des pirogues incertaines pour tenter une immigration clandestine et quitter ainsi leur patrie ! Ayant comme simple devise, l'au-delà ou ailleurs.

Quelle ironie ! Une triste réalité. Inconscience ? Manque de références ? Ou ignorance ?

VOIX AFRICAINE remercie infiniment Mme Toutou Baila Diagne, qui a fait des recherches et ce précieux travail de mémoire sur l'Ile de Gorée ou "BEER".

TOUTOU BAILA DIAGNE

Poète

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

l'AMBASSADEUR DU RIRE 02/11/2015 14:08

MERCI A VOUS TOUTOU BALLA DIAGNE POUR CE MESSAGE POUR L EVEIL DES CONSCIENCE QUI MONTRE QUE OU QUE NOUS SOYONS ON PEUTB BIEN REUSSIR CAR SEUL LE TRAVAIL PAIE ET QU ON EST MIEUX CHEZ SOIT
ET DE FAIRE LA RAPPALE AUX GRANDE PUISSANCES QUE VOTRE DEVELOPPEMENT EST PASSE PAR LES AFRICAINS ET QUE LA TERRE APPARTIENT A TOUT LE MONDE ET LE SLOGAN LIBERTE DEMOCRATIE EGALITE FRATERNITE ENTRE AIDE ETC NE DOIVANT PAS ETRE QUE DES MOTS ET PAROLES ET TRADUITES EN REALITE CAR ON EST TOUS DES CITOYENS DU MONDE ET LES AFRICAIN ON PLUS SOUFFERT DANS LE PASSE ET L ARGENT POUR LES BOMBES QUI COUTE DES CENTAI?ES DE MILLIARDS ET QUI TUE DES MILLIER DE VIE HUMAINES SI SES PUISSANCES LA LUTILISER A AIDER LES JEUNE A AVOIR DU TRAVAIL OU DES INVESTISSEMENT ILS RESTERAIENT CHEZ EUX MAIS LES AVIONS DE GUERRES LE KEROGENES LES BOMBES ET TOUTTES SES DEPENSES COLOSSALES QUI FINISSE PAR DEVENIR DU FEU OH SI SES GENS LA PENSAIT QUE SES SOUS LA POUVAIENT NOURRIR DES MILLARD DETRE HUMAIN QUI MEURENT DE FAIM ET DE SOIF DANS LE MONDE
ET CE TEXTE DE TOUTOU BALLA DIAGNE OUVRE L ESPRIT ATOUT CITOYEN DU MONDE
MERCI DE LA BEAUTE ET DE LA RICHESSE DU TEXTE QUI EST PLEINS DE SENS ET DE VERITES BRAVO A TOUTOU VIVE UN MONQE MEILLEUR JUSTE ET EQUITABLE

Diagne 14/09/2015 21:46

Merci Aisha pour la publication

Diagne 02/11/2015 20:09

Merci ambassadeur du rire pour ce commentaire,

Voix Africaine, Aaisha 15/09/2015 19:15

Merci à toi, chère Toutou Baila Diagne, pour ce partage, pour ces recherches!